posté le 05/05/21 par larmax

À la découverte du Blind Tennis - ,

Avant de se retrouver dans le projet Bienvoyants ensemble, Guillaume et Mathys, deux membres de notre équipe de choc, ont participé à une aventure fort intéressante. Cette aventure est l’émergence du Blind Tennis en France, le tennis adapté aux déficients visuels. Se jouant avec les mêmes règles que le tennis classique, il se pratique avec une balle sonore et sur un terrain plus petit. Découvrez-en plus sur cette activité fascinante ainsi que sur son histoire en lisant cet article.

Comment le Blind Tennis est apparu en France ?

Passionné de tennis depuis tout petit, Guillaume, qui avait vingt-trois ans en 2015, est tombé cette année-là sur un article au sujet de non-voyants pratiquant ce sport dans un club de Londres. Ni une ni deux, il a réservé ses billets de train et a embarqué pour la Grande-Bretagne. La balle sonore et la façon de jouer l’ont émerveillé et il a instantanément voulu présenter cette activité innovante en France, un pays où elle n’existait pas encore. Accompagné de quelques amis, il a donc parcouru l’hexagone pendant un an et mis sur pied une campagne de communication pour que les gens entendent parler du Blind Tennis. Cette stratégie a fonctionné puisque des clubs se sont créés à Nice, à Angers et à Tours et que le professeur de sport de Mathys a mis en place cette pratique au sein du lycée du créateur de notre association.

Quelques années plus tard, Guillaume et Mathys se sont retrouvés en Espagne avec d’autres joueurs pour représenter la bannière tricolore à l’occasion d’un grand tournoi international. Les résultats n’ont pas été très brillants mais cela n’est pas vraiment étonnant vu l’organisation bancale et le manque de moyens criant qui existent actuellement autour de la pratique du Blind Tennis dans l’hexagone.

Ce qu’est devenu le Blind Tennis

Après ces débuts prometteurs, Guillaume a dû laisser la main car de nouveaux projets l’ont poussé à s’envoler pour l’Indonésie. Mathys s’est quant à lui concentré sur ses études supérieures qui l’ont amené à faire une année d’Erasmus en Irlande et à déambuler dans les couloirs de Sciences Po Paris. C’est finalement M. Joël Carton, professeur de tennis à Nice, qui a repris le flambeau du Blind Tennis en France avec des résultats plutôt mitigés. Doté de talents de communication indéniables, Joël est parvenu à populariser le sport auprès du grand public en s’invitant dans des tournois de tennis du circuit professionnel et en passant dans de nombreux reportages télé. Il a également continué le travail de prospection en sillonnant le pays à la recherche de nouveaux joueurs, comme l’avait fait Guillaume quelques années auparavant. Le côté négatif de son action est que des conflits ont éclaté entre lui et diverses personnes ce qui a engendré une situation assez illisible que nous subissons encore à l’heure actuelle.

Aujourd’hui, M. Carton continue à mener sa barque de son côté, certains groupes jouent au Blind Tennis en totale autonomie et d’autres pratiquent carrément le sport sous une nouvelle appellation : le ceci Tennis. Ainsi, si vous êtes déficient visuel et que cette activité vous tente, il est très compliqué de savoir où vous adresser. En fonction de votre lieu d’habitation, votre unique solution est de faire des recherches sur internet ou de cliquer sur les différents liens présents dans cet article.

Un sport qui mérite d’être connu

Au-delà des développements chaotiques de ces dernières années quelque peu navrants, le Blind Tennis reste une formidable façon de faire du sport pour les mal et non-voyants. La balle sonore inventée au Japon dans les années 80 est vraiment agréable à manipuler et la capacité de courir seul sur le terrain sans avoir besoin de guide est une sensation incomparable que je vous souhaite de pouvoir expérimenter un jour si vous êtes porteur d’une déficience visuelle.

C’est tout pour cette brève présentation du Blind Tennis, en espérant que la situation actuelle s’améliore afin que de plus en plus de monde puisse y avoir accès.

Commentaires (0

Cet article n'a pas encore reçu de commentaires.

Laisser un commentaire